Devenir autonome doit être synonyme de plaisir !

Droit de l’enfant . Article 29. L’éducation de l’enfant doit viser à :
– favoriser l’épanouissement de la personnalité de l’enfant, de ses dons et de ses aptitudes physiques et mentales ;
– inculquer à l’enfant le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales ;
– inculquer à l’enfant le respect de ses parents, de son identité, de sa langue et de ses valeurs culturelles, ainsi que le respect des valeurs nationales du pays dans lequel il vit, du pays duquel il peut être originaire ;
– inculquer à l’enfant le respect du milieu naturel ;
– préparer l’enfant à la vie dans un esprit de paix et de tolérance, d’égalité entre les sexes et d’amitié entre tous les peuples et groupes ethniques.

Après beaucoup d’écrits sur l’apprentissage de l’enfant, nous réalisons peut être aujourd’hui que l’enfant fait ce que l’on appelle ses « apprentissages » avec ou sans nous. C’est à dire tout simplement qu’il va  être en situation de vivre des expériences dés son entrée dans notre monde.

Ces dernières peuvent être plus ou moins bonnes. Ce qui influencera la construction de son identité.

Sachant cela, nous ne pouvons  alors faire l’impasse sur le contexte d’apprentissage que nous choisissons pour nos enfants. Il est évident qu’il existe des contextes plus ou moins épanouissants et cela depuis le plus jeune âge, voire dans nos vies featales.

La question est  : « Quel est le contexte le plus favorable pour l’épanouissement et le développement de son enfant ? »

C’est un environnement « sécure » c »est à dire sécurisant au niveau physique en lui évitant les possibilités de se blesser dangereusement , mais aussi une sécurité émotionnelle, affective, par la présence d’un adulte bienveillant à ses côtés, prêt à intervenir lorsque l’enfant exprime son besoin d’être aidé.

Ne pas être trop interventionniste permet à l’enfant d’aller vers l’ autonomie , il peut être fier de ses progrès, de ses apprentissages. Cela contribue à la construction d’une bonne estime de soi.

Notre rôle de parent doit laisser à désirer….. leur donner envie de grandir.

Nous retrouvons ce même besoin d’environnement « sécure » tout au long du développement de l’enfant .

Le besoin d’autonomie et le plaisir qui accompagne ces apprentissages s’exprimera de manière différente en fonction de l’âge de l’enfant, mais aussi selon l’environnement qu’on lui propose.

En grandissant , il ne cessera d’interroger ce cadre, et cet environnement.

 

 

Un commentaire sur « Devenir autonome doit être synonyme de plaisir ! »

  1. Bien sûr, tout ceci est élémentaire et juste.
    Et dire qu’en 2017 il faut une loi pour interdire la fessée et autres châtiments corporels…
    Qui contrôlera, punira les contrevenants ?
    Des enfants meurent tous les jours victimes de maltraitance.
    On fait quoi alors ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s