Mon enfant refuse de manger, je ne sais plus quoi faire ?

Lorsque j’entend cela, ma première question est :  « Qu’est ce que l’enfant refuse exactement ? »

Je demande ensuite  : « Qu’est ce qu’il aime manger ?  Comment  il aime manger ? »

Pourquoi nos chérubins refusent t-ils de manger ce que nous leur préparons avec tant d’amour ? Pourquoi c’est toujours meilleur chez mamie ou chez les copains ?
Pourquoi leur refus nous perturbe t-il autant ?

Notre rapport à la nourriture  est étroitement lié à nos affects. Dès leur naissance, les enfants expriment par des pleurs leurs besoins,  que nous apprenons à décoder, dès leurs premiers mois. Nous traduisons leurs pleurs afin de répondre au mieux à leurs besoins.
Se nourrir est un besoin vital, et c’est le premier que nous repérons chez notre enfant.
Dès la naissance,  la prise de poids du bébé est hautement surveillée et déterminera sa sortie de la maternité.  C’est notre première inquiétude en tant que parents. Cela nous rassure quand il termine son biberon.

Les assistantes maternelles savent bien que la première question des parents quand ils viennent chercher leurs enfants est :  « Est ce qu’il a bien mangé ? »  , ou bien lorsqu’ils rentrent de l’école « Qu’est ce que tu as mangé à la cantine ?»

Nous répondons parfois à toute demande de l’enfant par de la nourriture. Alors que bien souvent l’enfant demande de l’attention, de l’affection, des câlins.

Nous favorisons ainsi une confusion entre affection et nourriture. Nos sentiments et émotions influencent notre rapport à la nourriture et notre envie ou non de manger. En grandissant l’enfant risque de compenser son besoin d’affection par de la nourriture, mais aussi de refuser toute nourriture.

Notre propre rapport à la nourriture influence notre comportement. Se questionner à ce sujet est toujours intéressant pour mieux se comprendre .
Qu’est ce que je met en jeu dans ce don de  nourriture ?
Qu’est ce que le refus de ce don entraine comme sensation chez moi ?
Cela a t-il une influence sur ma réaction face à l’enfant et à la situation ?
Comment je réagirais à la place de l’enfant face à mon comportement ?
Comment j’aimerais aujourd’hui en tant qu’adulte que les repas se passent avec la petite fille ou le petit garçon que j’étais ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s