Comment l’enfant fait l’apprentissage de la nourriture ?

 

Et si nous les observions ensemble.

Prenons un instant, pour à la fois les observer,  tout en tentant de nous souvenir de nos premières découvertes des goûts.

Au moment ou l’enfant commence à manger de façon diversifiée , lorsque sa nourriture est toujours mixée, nous avons tendance à mélanger les aliments entre eux (viandes et légumes), sous forme de purée. Il ne peut alors commencer l’apprentissage des goûts. Mais nous pouvons l’aider dans sa découverte.

L’enfant en grandissant souhaite découvrir les aliments un par un, il ne veut plus que les aliments se touchent dans l’assiette, il découvre la nourriture avec les yeux, les doigts, il la renifle, la porte à sa bouche, goûte du bout de la langue, repose dans son assiette, la remet dans sa bouche, avale ou recrache.

Nous réagissons souvent avec impatience, par manque de temps, et nous ne laissons pas l’enfant « jouer avec la nourriture ». Nous pensons qu’il fait des caprices ou bien qu’il teste notre patience , nos limites.

Nous voulons l’aider et lui apprendre à manger, nous prenons dans une cuillère un peu de viande, un peu de légume, ou de purée et nous introduisons la cuillère dans sa bouche,  parfois il recrache.

Nous interprétons cela comme un refus de manger. Mais cela peut signifier aussi , « le refus de manger « comme nous lui imposons .  Les moments de repas peuvent alors devenir un véritable enfer, une violence intrusive faite à l’enfant lorsque nous l’obligeons à avaler. Nous ne sommes pas honnêtes, si nous lui proposons de goûter et si nous le forçons par la suite à en avaler plusieurs bouchées.

Imaginez que vous êtes dans un pays inconnu et que l’on pose devant vous dans une assiette , de la nourriture dont vous ne connaissez rien et que l’on vous propose de goûter.
Comment vous y prendriez vous ?
Surement que vous observeriez cela méticuleusement, que vous rapprocherez votre nez pour sentir, peut être que vous toucherez avec votre petit doigt avant de le porter à votre bouche, et peut être même que ces simples repérages, vous permettront de dire si vous voulez ou non continuer l’expérience.

Voilà également comment les enfants goûtent et font l’apprentissage de la nourriture. Très tôt, des goûts peuvent se dessiner, qui ne sont jamais figés, mais peuvent s’imposer par période. L’enfant peut refuser la viande pendant quelques semaines, préférer les fruits et les desserts, puis revenir sur du salé. Vouloir manger le dessert avant, et le plat chaud en dernier, attendre que le plat chaud refroidisse pour le manger.

Il est important de pouvoir lui proposer des choses variées, afin qu’il puisse satisfaire sa curiosité, plus les aliments sont cuisinés simplement , mieux il pourra apprécier les différentes saveurs avant de s’amuser à les associer.

ils aiment parfois faire des associations curieuses et créatives en grandissant.

Ils découvrent aussi les différentes textures.
C’est important de faire attention aux premières fausses routes qui peuvent angoisser l’enfant dans sa découverte des aliments.
Depuis tout petit, sa principale façon de se nourrir est de têter, en poussant sa langue vers le palais, afin de pousser les aliments vers la gorge et de déglutir. Puis il continue avec la nourriture mixée de la même façon.

Lorsqu’ il découvre la nourriture en morceaux, quand il la prend dans sa bouche, il va la faire tourner avec sa langue, jouer avec , découvrir de nouvelles sensations, la mastiquer, l’ensaliver avant de parvenir à la déglutir, ou de la recracher .
Ceci est nouveau pour lui.

Si nous introduisons dans la bouche de l’enfant de la nourriture molle (purée) et de la nourriture dure (jambon, viande) en même temps, son premier réflexe en sentant la nourriture molle sera de pousser sa langue vers le palais, il est surpris lorsqu’il sent également venir un morceau dur qui l’empêche d’avaler. Cette mauvaise expérience est enregistrée dans le cerveau, comme une menace. Cela peut le rendre méfiant à l’égard de la nourriture.

C’est pourquoi, il est important de les laisser découvrir à leurs rythmes la vie qui s’ouvre à eux.

Observer les enfants, les accompagner dans leurs découvertes, tout en les respectant est difficile. Nous sommes dans le désir de bien faire, voulant transmettre notre savoir, nos compétences.

Parfois, il suffit pourtant de prendre leur main pour les guider, seulement quand ils nous le demandent. En les observant, ils nous indiquent où ils en sont dans leur développement, les amener vers plus d’autonomie en encourageant leurs efforts, et en les aidant dès qu’ils manifestent des signes de fatigue.
Eviter qu’ils se mettent en danger, leur faciliter l’exploration de ce nouveau monde dans lequel ils viennent d’arriver.

Une mission captivante et fatigante, demandant beaucoup de disponibilité, d’attention, de bienveillance. Une récompense immense nous est offerte, celle de partager avec l’enfant sa joie de vivre.

 

 

6 commentaires sur « Comment l’enfant fait l’apprentissage de la nourriture ? »

  1. Ah, si seulement j’avais su tout ça avant de forcer mes enfants à finir leur assiette et de me fâcher parce qu’ils se faisaient des shampooings à la purée… que de temps, d’énergie et de larmes économisés. Merci Laure pour ce généreux partage de ton expérience.

  2. Comment expliquez vous le fait que nous poussions nos enfants a manger coûte que coûte?
    Personnellement pour moi même s’il ne reste qu’une toute petite cuillère j’insiste et j’ai le sentiment si ça ne fonctionne pas que c un échec et que mon enfant va avoir faim…

  3. bonsoir Elisa,
    Tout d’abord merci de suivre mes articles, comme je le disais dans l’article précédent, notre rapport à la nourriture est étroitement lié à l’éducation que nous avons reçu.
    Comment enfant avez vous vécu cet apprentissage ?
    Quels souvenirs en avez vous gardés ?
    Comment vous alimentez vous aujourd’hui ?
    Quel âge à votre enfant ? Où en est-il de son apprentissage ?
    Mange t-il seul ?
    Quand le repas se termine systématiquement par des larmes, on peut se demander si c’est si important, qu’est ce qu’on perd en lâchant un peu sur la contrainte, essayez faites l’expérience de lâcher un peu, sur la dernière petite cuillère…
    N’hésitez pas à me suggérer des sujets d’articles , en me posant les questions qui vous interrogent.
    Au plaisir de vous lire de nouveau.
    Laure

  4. Alors mes enfants ont un an et 3 ans et demi et régulièrement j’insiste sur la nourriture plus avec mon fils qui est de petite corpulence que ma fille
    Il faut dire aussi qu’ils sont différent et qu’elle elle ne se laisse pas faire et quand on
    Insiste elle vomit un peu!!!
    Je ne me rappel pas du tout de difficultés ou que l’ont m’ai forcée a manger petite…
    Adolescente g prit pas mal
    de poids et désormais je suis plutôt gourmande et j’aimerai que mes enfants aime manger
    Mon fils a un appétit d’oiseaux et n’ai pas du tout gourmand la petite et plus gourmande et mange avec plus de plaisir mais elle a aussi un petit appétit!!!
    Enfin désormais je n’insiste plus trop pour les faire manger j’ai prit du recul et changer de pédiatre le mien avait tendance a parler en terme d’IMC et faut dire que celui de mon fils et bat donc ça n’aide pas….

  5. Je trouve votre blog fabuleux il m’a été indiquée par ma nounou et ça m’aide de lire tous cela je me remet vachement en question merci

  6. je suis heureuse que vous ayez pu lâcher un peu sur les repas, peut être ce moment est devenu plus agréable pour tout le monde. L’important est de donner du sens à ce que l’on fait.
    Pourquoi j’agis de telle façon ?
    et toujours s’interroger sur nos intentions. Quel est mon intention ? Qu »est ce qui m’anime ?
    Dans votre commentaire, j’entend aussi que vous êtes prête aujourd’hui à accueillir la différence, à ne pas comparer vos enfants .
    Oui nous sommes tous différents, et nous devons apprendre à vivre ensemble.
    Si mon blog vous plaît, n’hésitez pas à le partager avec d’autres .
    Vos commentaires m’encouragent !
    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s