Ces enfants qui nous testent….

Les enfants nous testent !  J’entends  souvent cette phrase … lors de mes interventions.

Que veut-elle dire ?  Que testent les enfants ?

Notre patience, nos limites, notre humeur, notre disponibilité ?

Durant les premières années de sa vie, et depuis sa naissance , l’enfant a besoin du regard pour grandir.

Un regard bienveillant lui donnera la sécurité affective dont il a besoin pour aller vers l’autonomie.

Tous les parent ont eu droit aux « Maman , Maman, Papa, Papa, regarde » aux moindres de leurs découvertes. Nous répondons alors «  d’un ton distant «  oui,  c’est bien, continue… », en lançant un rapide regard vers lui.

Car oui effectivement,  il découvre le monde devant nos regards parfois blasés ou tout simplement devant nos  têtes trop occupées, ailleurs.

L’enfant sait d’instinct  que vous n’êtes pas présent, par votre attitude corporelle, votre intonation.

Il répète alors sa demande jusqu’à ce qu’il trouve une véritable attention de votre part.

L’enfant ne vit ni dans le passé, ni dans le futur , il est dans le présent, dans l’ici et maintenant.

Cela le perturbe alors de voir autour de lui des adultes présents mais la tête ailleurs, cela l’inquiète et il tente par tous les moyens à sa disposition de vous faire revenir dans cet état de conscience, de présence à l’autre.

L’adulte s’il ne réagit pas aux sollicitations répétées de l’enfant, va par contre réagir rapidement dès que l’enfant franchit une limite ou fait « une bêtise ».

L’enfant enregistre cela comme une réponse, et risque de rentrer dans un fonctionnement que l’adulte ne comprend pas.

Il va systématiquement franchir les limites afin d’attirer l’attention de l’adulte. C’est comme s’il avait découvert le bouton rouge qui vous fait réagir.

Vous allez penser alors que l’enfant vous teste, où teste vos limites, alors qu’il ne cherchait que votre attention.

Si au contraire vous prenez le temps , 2 à 3 minutes suffisent parfois, pour  porter votre attention aux questions ou aux attentes de l’enfant, vous le verrez alors repartir vers son jeu ou son activité de façon sereine et apaisée.

Mais bien sûr il va encore vous solliciter dans la demi- heure qui suit pour une autre découverte, ou simplement pour vérifier que vous êtes toujours présent.

« Maman, maman », « Oui quoi ? », « Non rien ! »

L’enfant fait ce que j’appelle le YO-YO.  Il va vers son jeu, revient vers vous. Ceci est une manière pour lui de se rassurer, de chercher la sécurité afin de pouvoir aller sans danger vers l’autonomie.

Il apprivoise la séparation, il gère son angoisse face à elle,  il vérifie que cela n’est pas dangereux d’être séparé.

Il peut alors continuer à découvrir son environnement , ses compétences à être seul,  sa capacité à être autonome.

Plus vous allez lui apporter cette sécurité, plus votre enfant va découvrir  une communication apaisée, en dehors du conflit.

Vous trouverez votre rôle de parents, éducateurs…  plus facile et plus agréable pour l’accompagner vers le chemin de l’ autonomie.

Vous allez me dire que l’on ne peut pas être toujours disponible au moment où l’enfant vous réclame. Ne trichez pas, dites lui.

« Je suis occupé, je termine ce que je fais et je suis avec  toi ».

L’enfant est capable de l’entendre à condition que vous teniez vos promesses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s